Mais comment réduire ses déchets ? SERD#2

Bonjour les amis !

Comme je vous le disais dans ce billet, vient de se dérouler la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets. 

Nous avons terminé notre défi de séparer notre poubelle de cuisine en deux (enfin le contenu hein, pas la poubelle elle-même !!!). Je vois cette accumulation d'emballages plastiques… 
On va maintenant étudier tout ça ! Et on revient vous faire un compte rendu !

Je vous disais donc dans ce billet, que le meilleur déchet est celui que l'on ne produit pas.
Nous avons de ce fait, décidé d'éliminer au fur et à mesure un certain nombre de produits et/ou de contenants. Et comme promis, voici une liste des actions possibles pour éliminer les emballages mais surtout les produits "jetables".

Parce que oui, c'est un grand problème. Plus le temps passe, et plus je trouve ça dingue de dépenser de l'argent pour acheter un produit….que je vais jeter !!!! Quand on se pose 5 minutes et qu'on se répète la phrase lentement, c'est effrayant, non ????? 

Concrètement, on a fait quoi ?
En gros, l'idée c'est de remplacer ce qui se jette par ce qui se lave.  Ou d'utiliser des contenants déjà en notre possession. 

Dans la cuisine

essuie-et-savon

– on a remplacé le sopalin par des essuie-tout lavables. Comme je suis une piètre couturière, j'ai acheté le rouleau tout fait.
J'ai découvert ce produit lors du salon Marjolaine, sur le stand d'Ecolyne. Je l'ai donc acheté là. Mais je me suis rapidement aperçue que beaucoup de sites en vendent.
Et on peut aussi les fabriquer soi-même à partir de serviettes de toilette ou de tissus au mètre.
On s'en sert pour essuyer un truc qui a coulé ou les mains lorsqu'on cuisine, pour éponger un verre d'eau renversé (au hasard !) Je vous dirai à l'usure si ça nous convient. 
A table nous avons des servietttes en tissu depuis toujours donc pas de changement de ce côté là mais l'essuie-tout lavable peut tout à fait avoir cette fonction également si on est habitué à utiliser du sopalin lors des repas. 

– on limite au maximum l'utilisation du film alimentaire ou de l'aluminium.
Si on a des restes, on privilégie plutôt les boites (en verre ou en plastique, mais en verre serait l'idéal..) avec un couvercle.
Pour recouvrir ou emballer les gâteaux que je fais pour le goûter par exemple, j'utilise un torchon (faire les goûters maison diminue aussi considérablement les emballages qu'on a inévitablement lorsqu'on achète des gouters industriels…. Mais il faut trouver le temps et l'organisation, opter pour des recettes simples et rapides et si possible, qui durent plusieurs jours !!). 

– On a remplacé le savon liquide pour les mains par un morceau de savon de Marseille. Il faudrait pouvoir l'acheter à la coupe car il y a quand même un film plastique autour mais le bloc que j'achète fait 400 grammes (je coupe 1/8ème pour obtenir un petit carré pour se laver les mains) donc il va durer longtemps. Et l'emballage n'est pas comparable aux flacons que l'on achetait (ni aux recharges)
Attention à la composition, comme la marque n'est pas déposée, on trouve de tout et notamment beaucoup de savons de marseille qui contiennent de l'huile de palme (même en magasin bio). Le mieux est de se procurer un savon qui provient des rares fabricants traditionnels encore en activité (j'ai opté pour celui de Marius Fabre et j'en trouve à Truffaut. Attention : seul le vert ne contient pas d'huile de palme mais il sert aussi bien pour les cosmétiques que pour les produits ménagers).  

– On a remplacé le produit vaisselle acheté par du produit vaiselle "maison". J'ai toujours un contenant (j'ai conservé celui du liquide vaisselle acheté) mais je n'ai pas besoin d'en racheter. Et on pourrait tout à fait opter pour un distributeur à savon en céramique par exemple. 
J'ai opté pour la recette d'Ophélie du blog Antigone xii. Je l'utilise depuis peu mais pour l'instant il nous convient bien. 

– au niveau des aliments, on essaye d'acheter en vrac lorsque c'est possible. Mais les magasins qui proposent ce type de produits ne sont pas nombreux, et les prix ne sont pas toujours abordables. Pourtant, il n'y a pas d'emballages !
On y trouve des fruits secs, des légumineux, des céréales (riz, quinoa, etc..), des pâtes, des céréales pour le petit dejeuner, des biscuits, des gateaux apéritifs, etc.. Sur place il y a des petits sacs en kraft mais on peut aussi venir avec ses propres petits sachets en tissus. 

on s'est séparé de notre machine à thé et on est revenu au classique : un mug, de l'eau chaude et du thé (ou infusion) en vrac. Aucun déchet (ça part au compost après infusion) et on gagne en qualité (et en encombrement dans la cuisine !).

on a ressorti la yaourtière. On utilise du lait entier (pour éviter d'avoir recours au lait en poudre) et un yaourt de la fournée précédente pour limiter l'utilisation de ferments. Mais on a toujours une bouteille de lait à jeter…


Les prochaines étapes :

remplacer les pastilles du lave vaisselle (emballées individuellement..) par un produit maison à base de citron. Je ne l'ai pas encore testé mais je reviendrai vous en parler si c'est concluant 🙂

remplacer l'éponge par un tawashi. Qu'est ce que c'est que cette bête-là ??!! C'est tout simplement un assemblage de tissus (de récupération en général). Cela vient du Japon et à l'origine c'est réalisé avec de la laine.
On trouve une multitude de tuto sur internet. J'en ai retenu deux sur lesquels je me baserai pour tester. 
Celui de Marjolaine (Wonderful Breizh) et celui du blog Dixit Madame (car j'aime mieux l'idée de planter les clous dans un carton que dans une planche, c'est moins pénible !!). On trouve aussi des tuto sur Youtube, qui permettent de bien suivre le mode opératoire. Hâte d'essayer !

wbzh_tawahi09

Les jolies mains de Marjolaine (Wonderful Breizh)

 

Dans la salle de bain

pdts-sdb

Ici aussi, c'est un peu le temple du jetable…
Voici ce que l'on fait déjà :

– j'ai remplacé les cotons à démaquiller par des carrés lavables. Je les utilise depuis plusieurs années, c'est vraiment génial. Parce que là encore, l'idée d'acheter un truc dont je vais me servir pendant 10 secondes puis le jeter, c'est juste fou !!

– on a remplacé notre gel douche (Coco et moi) par un savon d'Alep. Tout simplement. 
Et le savon me sert aussi de démaquillant (hop un autre produit en moins)
Pour les enfants je suis en quête d'un produit un peu plus pratique que le bloc de savon. 

– j'ai remplacé ma crème de jour, ma crème de nuit et mon lait hydratant pour le corps par de l'huile végétale. Il en existe plusieurs variétés, en fonction de sa peau. L'huile de jojoba par exemple permet également de se démaquiller (notamment pour les yeux lorsqu'on utilise un savon pour se démaquiller) mais on peut aussi opter pour de l'huile de noyau d'abricot, de l'huile d'avocat, etc…
Economique et zéro cochonnerie inside !!!

-On a remplacé le déo en stick ou en spray par un déo maison. Une petite tambouille de 3 ingrédients que l'on conserve dans un petit pot en verre (récup d'une Laitière au chocolat !!). 

– Pour le dentifrice, on achète exlusivement des tubes sans emballages en carton. On a commencé par changer de marques et opter pour des dentifrices "clean" (sans cochonneries). L'idéal serait de le faire soi-même. On n'a pas encore testé.

– Pour l'hygiène intime, les protège-slips et serviettes hygiéniques ont été remplacés par des serviettes lavables. Beaucoup de marques et de sites en proposent (Plim, Imse Vimse, Les tendances d'Emma, etc..). J'étais sceptique, je suis maintenant convaincue !


Les prochaines étapes

le shampoing : j'aimerai opter pour des shampoings solides (sans emballage et plus économiques). Je creuse le sujet pour choisir le bon produit. 

Le savon pour les enfants : la savonnette n'est pas très pratique pour eux. J'étudie donc les produits liquides, plus simple d'utilisation mais rarement sans cochonnerie.. Ca ne supprimera pas l'emballage par contre…

Le dentifrice : il y a des recettes très simples qu'il faut que l'on teste. Mais nous procédons étape par étape. Il ne s'agit pas de révolutionner toute la maison d'un seul coup. C'est l'échec garanti !

les brosses à dent : encore du plastique à gogo qui finit à la poubelle ! On va donc creuser du côté des brosses à dent en bois compostables et/ou à tête amovibles. 

la mousse à raser et rasoir. Pour la mousse à raser il existe aussi des recettes, c'est à l'étude ! Idem pour le rasoir, on cherche des alternatives au jetable. 

Les tampons hygiéniques : je vais tester la cup. J'ai longtemps était sceptique mais il n'y a qu'en testant qu'on peut se faire sa propre opinion 🙂

 


Alors oui bien entendu il faut laver tout ça (les tissus, les contenants…)
Mais une boîte ou un bocal de plus dans notre lave-vaisselle ou quelques textiles en plus dans notre lave-linge, ce n'est pas ça qui va consommer beaucoup d'eau ou d'électricité supplémentaires. 
Et puis ces actions ont aussi pour objectifs de limiter voire d'éliminer les produits "cracra" (je me suis mise à décrypter la composition de certains produits… ça fait peur..)

 

Si vous voulez potasser un peu le sujet, voici quelques bonnes "adresses" :

Le blog de La famille (preque) zero déchet. Plein d'articles pratiques, de recettes, de dessins rigolos. Egalement des liens vers leurs interventions télévisuelles et le programme des conférences qu'ils donnent un peu partout en France. Je suis fan !
On peut également se procurer leurs livres ("Famille presque zéro déchet Ze Guide" et "Les Zenfants presque zéro déchet ze mission"). 

– Le livre de Bea Johnson "Zéro déchet". Des informations générales en début de livre mais surtout beaucoup de conseils pratiques et de recettes. 

– Le livre de Colin Beavan "No impact man". Le parcours du combattant d'un père de famille qui s'est lancé le défi d'adopter un mode de vie sans impact écologique…en vivant en plein coeur de Manhattan ! Le livre alterne entre le récit de son experience, des reflexions personnelles, des données scientifiques et techniques. 

– des groupes facebook existent aussi sur le thème du Zéro déchet. 

– Pour comprendre la composition de certains produits, je vous invite à parcourir Le blog 40ans4enfants. Marie-Laure a decrypté pas mal de produits, ses articles sont très instructifs et très détaillés (elle a passé en revue les déodorants, les couches, les produits solaires, les liniments, les dentifrices, les lingettes pour bébé, les lessives, ..)

 

Tant pis si nous passons pour des illuminés aux yeux de certains. 


A ceux que ça interessent, nous expliquons notre démarche. 

A ceux que ça dérangent, nous leur disons de regarder autour d'eux. De se poser 5 minutes. De constater les dégâts. De prendre conscience de la manière dont nous consommons, de la quantité de choses que nous jetons. Et de toutes les ressources nécessaires à tout ça. Elles ne sont malheureusement pas toutes inépuisables. Et si cela ne fonctionne pas, nous passons notre chemin et mettons notre energie ailleurs qu'à les convaincre. 

Cogitez, constatez, entreprenez, essayez, persevérez, protégez et ne cessez pas d'admirer. 

Et si vous avez 15 minutes devant vous, posez vous et visionnez cette vidéo.

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

SERD 2016 (Semaine Européenne de la Réduction des Déchets) #1

visuel_affiche_serd_2016

Je vous en parlais récemment dans ce billet, nous sommes lancés dans une démarche éco-responsable qui inclue notamment la réduction de nos déchets.

Je ne pouvais donc pas ne pas vous parler de la Semaine Européenne de la Réduction des Dechets qui a commencé samedi, jusqu'au 27 novembre. 

Cette initiative a lieu tous les ans et a pour objectif de sensibiliser les particuliers, entreprises, collectivités, associations etc… sur la nécessité de réduire ses déchets.
De nombreuses actions, conférences, ateliers, expositions sont organisés dans toute la France. 
Le programme détaillé est disponible sur le site de la SERD, il suffit de sélectionner sa région. 
Il y a notamment des opérations "forêt propre", des concours de gouter zéro déchet, des ateliers pour les scolaires, des sensibilisations pour les entreprises, bref, plein d'initiatives super intéressantes !


Mais cette Semaine Européenne de la Réduction des Déchets peut également être un bon pretexte pour réfléchir en famille à la quantité de nos déchets, aux actions que l'on pourrait mettre en place chez soi.  

On est bien d'accord que ce n'est pas en réduisant les déchets dans notre foyer que l'on réduira tout à coup tous les déchets dans le reste de notre villle, de notre pays, de notre planète…
Mais si nous sommes plusieurs à le faire, on pourrait donner envie à d'autres de le faire aussi, qui à leur tour pourraient donner envie à d'autres… Et à plusieurs on peut faire de grandes et belle choses !


Je vais vous livrer ce qui se passe chez nous.  Il ne s'agit en aucun cas de donner des leçons. Juste de partager ce que nous avons entrepris et si cela peut donner envie et encourager certains d'entre vous, ce serait top ! Mais vous faites peut être déjà plein de choses dans ce sens et je serais ravie de vous lire !

Nous sommes encore bien loin du Zéro Déchet mais nous appliquons la méthode des petits pas. 
Et comme dirait une licorne confirmée (ne cherchez pas, c'est un monde parallèle plein de paillettes !) :

"Ce n'est pas parce qu'on vise le mieux que l'on est parfait. Et ce n'est pas parce qu'on n'est pas parfait que l'on doit faire le pire"

Donc à notre échelle, nous tentons de viser le mieux, pour ne pas faire le pire.

 

Pour commencer, on a décidé de limiter les emballages.

Car : 

"Le meilleur déchet est celui que l'on ne produit pas"

 

Cette petite phrase résume beaucoup de choses !

Aujourd'hui parlons donc des emballages et sacs plastiques incontournables lors de nos achats…

Depuis juillet 2016, les sacs plastiques jetables sont interdits en caisse, qu'ils soient payants ou gratuits.
Mais pour autant ils sont tolérés chez certains commerçants ou dans certains rayons (fruits/légumes par exemple).
Et puis ceux qui ont une épaisseur supérieur à 50 µm sont autorisés. Mais çe reste un sac plastique qui finira 9 fois sur 10 à la poubelle !!!! Et ceux là en général ne sont pas destinés à l'alimentaire (on les retrouve notamment dans les magasins de vêtements) donc il est très facile de s'en passer en venant avec son propre sac (en tissus de préférence) ou un panier. 

Au delà du "sac plastique" il y a tous les emballages et suremballages. 
A la boulangerie par exemple, si vous prenez un pain tranché => un sac plastique 
Si vous ne le prenez pas tranché ou si vous prenez une baguette => un papier autour
Chez le boucher, il y a souvent un double emballage. 


Voici les petites actions que nous avons mises en place

– on vient avec notre sac à pain à la boulangerie et on tranche nous-même notre pain
– au marché ou en magasin, on n'utilise plus de sacs plastique et on les refuse quans on nous les propose (au marché notamment). On met tout en vrac dans notre chariotte de marché. On a quand même toujours un sac (réutilisable) au fond pour les aliments qui craignent un peu (genre la betterave cuite par exemple !) 
– Dans les magasins non alimentaires, on refuse les sacs systématiquement maintenant, on essaye d'anticiper en ayant avec nous notre propre sac. 

Bon parfois y'a des loupés hein, je rappelle qu'on n'est pas parfait 🙂
Mais nous en avons conscience déjà.

Ce que nous souhaiterions mettre en place :

– rassembler un certain nombre de contenants (en verre de préférence) pour effectuer nos achats qui necessiteraient d'être "emballés" (viande/poisson, cremerie, etc..)

– réaliser des sacs à vrac (avec du tissu de récup de préférence)


Bien entendu, tout cela est valable chez les petits commerçants et sur les marchés.
Mais dans les supermarchés, c'est une autre affaire ! Car aurant les sacs plastiques ne sont plus dispos en caisse depuis longtemps, autant presque tous les produits ont un emballage ! Il faut donc repenser complètement son mode de consommation mais je vous en parle dans le prochain billet 🙂 

En attendant, nous avons décidé de regarder en face le contenu de notre poubelle de cuisine.
Je vous disais il y a peu que nous avions diminué de moitié le volume de notre poubelle mais de quoi est-elle composée ??
Pour cela nous tentons une expérience cette semaine : jeter dans la poubelle de cuisine les déchets alimentaires non compostables. Et nous avons ajouté un sac à côté pour le reste, c'est à dire essentiellement les emballages non recyclables (du plastique, du plastique et encore du plastique…..). 
A la fin de la semaine nous étudierons tout ça et on vous fera un petit compte rendu 🙂

fichier_000-5

(c'est pas super glamour mais tant pis !)

 

Mais l'idéal serait aussi d'étudier les emballages recyclables car le "zéro déchet" concerne aussi ce qui ce recycle. Car même si l'impact est moindre, cela reste un déchet…

Dans le prochain billet, on vous parlera de la manière dont on peut diminuer voire éliminer les emballages des produits achetés au supermarché. 

D'ici là, portez vous bien 🙂

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Virgin Breizh Diner : un bond dans les années 60 !

img_1113 Comme vous le savez sûrement, la Bretagne est une région que nous affectionnons particulièrement et nous avons la chance de nous y rendre régulièrement.

C'est tout naturellement que nous nous intéressons à ce qu'il s'y passe, ce qui touche le tourisme et bien entendu les bonnes adresses.

Il y a quelques mois j'ai commencé à suivre sur Facebook les préparatifs de l'ouverture d'un nouveau restaurant sur Vannes : le Virgin Breizh Diner, un restaurant américain en plein coeur de la ville ! L'originalité du décor, contrastant avec le coeur historique, et la promesse de burgers "faits maison" avec des produits locaux m'ont donné envie de suivre l'ouverture du restaurant. Nous n'avons pu nous rendre à l'inauguration qui a eu lieu le 13 octobre mais nous avions prévu d'y manger lors des vacances de la Toussaint. Vacances qui ont en fait été écourtées pour cause d'un combo mononucleose-gastro pour mon petit Tintin, tellement épuisé (ne mangeant pas et ne buvant presque pas), que nous avons préféré rentrer au bout de 2 jours…

Mais ce n'était que partie remise ! Et nous avons donc profité du week-end prolongé du 11 novembre pour refaire un petit voyage breton 🙂 Forcément, une soirée au Virgin Breizh Diner faisait partie du programme ! Ayant lu plusieurs fois sur la page Facebook que le restaurant était souvent complet, j'ai préféré appeler le matin pour réserver. J'ai bien fait car lorsqu'on est 6, il n'est pas toujours facile de nous caser….

Tout a été fait pour nous installer à l'étage (quand on a des enfants, il vaut mieux être là, je vous dis plus bas pourquoi !)

Je vous raconte tout !

L'ACCUEIL/LE SERVICE

– Nous avions réservé pour 19h30 mais à 19h15 nous étions déjà dans les parages, avec des enfants fatigués et affamés ! Nous avons donc poussé la porte du restaurant avec un peu d'avance. Cela n'a posé aucun problème et nous avons été accueillis avec le sourire. 

– A l'étage, deux jeunes femmes assurent le service (au RDC, je crois qu'il y a une autre jeune femme + Virginie la patronne, qui porte une magnifique robe rouge typique des années 60 !).
Elle sont agréables, efficaces, souriantes. On a même le droit à quelques explications spontanées pour bien comprendre la carte.


LE CADRE

– Avant même de rentrer, ça claque !!!! Je n'ai pas pensé à prendre des photos de l'extérieur mais on sait tout de suite dans quelle ambiance on va rentrer ! En plus il fait nuit tôt maintenant donc le soir, c'est vraiment beau. On est pourtant dans le coeur historique de la ville, au milieu des maisons à pans de bois, le contraste est rigolo. Et Vannes et sa femme veillent juste à côté.

– A l'intérieur, la promesse est tenue. Un fauteuil Chevrolet à l'entrée, les murs roses, les banquettes en skaï, les néons, la pin-up, etc : on est immédiatement dans l'ambiance !!
img_1109 img_1121 img_1115 img_1114 img_1117 img_1116 img_1111


LES PLATS

Bon parlons des choses sérieuses !

Les Burgers : c'est évidemment l'incontournable ! Il y a une dizaine de burgers au choix à la carte (dont 1 burger végétarien et 1 burger "breizh" avec andouille de Guéméné !) sans oublier le burger du moment. Perso c'est ce que j'ai pris : le Jurassien avec saucisse de morteau (en plus du steak évidemment !!) et sauce au morbier. Une tuerie !
Mon homme a pris le Texan et mon D'Artagnan un burger à composer. Car oui, on peut aussi composer son burger !!! En plus du boeuf (haché sur place), on choisit 3 ingrédients et 1 sauce.

Dans tous les cas, les pains sont confectionnés le jour même par un boulanger et le boeuf (d'origine France évidemment) est haché sur place. img_1126

les Hot Dog : ce fut le choix des enfants dans leur menu et j'ai été agréablement surprise par le pain super moelleux. Les enfants ont tout dévoré, y'a pas meilleur indice !!!
Il y a également 3 Hot Dogs à la carte. Nous ne les avons pas testés ni vus mais je présume qu'ils suivent le même chemin que les autres.

Les Burgers et les Hot Dogs sont servis avec des frites préparées et cuites sur place ainsi qu'une salade coleslaw. Il y a mêmes certaines sauces préparées sur place (sauce américaine, sauce tartare, mayonnaise citronnée, etc..)

A la carte on peut également trouver des starters (pour l'apéritif) et des salades (2 tailles au choix : en entrée ou en plat).

Les desserts : milkshakes maison ou glace. Mais également le dessert du jour et un brownie maison à tomber !!

 

LES ENFANTS

Le cadre a beaucoup plu aux enfants, quelque soit l'âge. Déjà c'est coloré, il y a des néons partout. Et puis le top du top pour eux c'est bien entendu le coin enfant !!! Derrière une façade de school bus se cache un petit coin trop choupi !! Gros coussins, tapis, livres, ardoises magiques, kappla, etc… Cet espace a vraiment été bien pensé !

Pour les bébés, il y a même une table à langer dans les toilettes. L'espace est pourtant petit mais les propriétaires ont su être ingénieux pour y caser une table à langer murale.

Le menu enfant est bien complet : un burger ou un hot dog ou des nuggets maison, des frites maison, une salade coleslaw, une boisson et un dessert. Et si les enfants veulent manger comme les grands, ils peuvent commander une 1/2 part d'un plat de la carte !

Selon nos critères personnels, c'est véritablement un lieu "kids friendly" !

img_1118 img_1119 img_1120

 

Et pour couronner le tout, le restaurant s'inscrit dans une réelle démarche de réduction du gaspillage alimentaire et de gestes eco-responsables :

– mise à disposition d'un Gourmet bag si l'on n'a pas réussi à terminer son assiette

– tous les papiers sont recyclés et compostables

– emballages respectueux de l'environnement

 

Bref vous l'aurez compris, nous avons été conquis par cet endroit à tous points de vue. Nous souhaitons sincèrement un réel succès à Virginie et Franck. C'était chouette de voir l'aboutissement d'un projet que j'ai suivi au fil des mois.

Vivement notre prochain passage à Vannes 🙂

img_1112

 

<> Retrouver les coordonnées ainsi que les horaires sur leur site Internet

Le grand défi éco-responsable #1

environmental-protection-326923_1280

Un thème que nous n'avons pas encore abordé sur ce blog c'est la consommation en général et l'écologie en particulier.

On ne se revendique pas écolos. Par contre, nous sommes de plus en plus sensibles et sensibilisés à notre environnement, à ce que nous mangeons, aux produits que nous achetons, à notre façon de consommer et de nous comporter en général.

Pour diverses raisons, ces temps-ci nous nous y intéressons encore plus qu'avant et avons décidé d'améliorer encore notre comportement. 

Voici ce que nous faisons déjà

# Le tri sélectif 

Depuis longtemps nous essayons de trier au mieux : cartons, plastiques, briques (lait, jus, crème, sauce tomate, etc..), conserves, magazines, journaux, etc… Depuis peu nous avons appris que nous pouvions aussi jeter les pots de yaourt. Quelle bonne nouvelle ! Car chez nous, on consomme au minimum 10 yaourts par jour ! Le mieux serait encore d'arrêter d'en acheter et les faire nous-mêmes. On le fait par période. Mais 12 yaourts ça ne durent pas longtemps et difficile de varier  les parfums..
Attention par contre, la récup des pots de yaourts dans les poubelles jaunes n'est pas possible dans toutes les communes. Tout dépend des accords passés je pense. Le mieux est de se renseigner auprès de la mairie ou de la déchetterie. 

Nous essayons aussi d'être plus assidus concernant le verre. Parfois on avait tendance à jeter dans la poubelle de la cuisine. Pas top. 


# L'eau et l'électricité

On essaye de penser à éteindre les lumières quand nous ne sommes pas dans une pièce. Ca n'est pas toujours fait et c'est surtout compliqué avec les enfants mais on y travaille. Je sais qu'il existe des systèmes avec des capteurs qui permettent d'éteindre automatiquement la lumière lorsqu'il n'y a pas de mouvement dans une pièce. A creuser.
En attendant, je continue à répéter "je ne travaille pas chez EDF !"

Pour l'eau, toute la famille est beaucoup plus disciplinée. On éteind l'eau lorsqu'on se lave les mains ou les dents, pendant qu'on se savonne dans la douche. Pour la vaisselle à la main, on mouille tout vite fait et on lave sans faire couler l'eau. On rallume pour rincer. Et pour les machines (lave vaisselle et lave linge) on privilégie les programmes longs car ce sont ceux qui utilisent le moins d'eau. Cela peut paraître surprenant mais c'est justement parce que l'eau est recyclée que le programme est long (c'est valable en tout cas pour nos appareils).  


# Le compost

Cela fait presque 7 ans que nous avons découvert le compost. Nous étions plus ou moins assidus. Surtout l'hiver. Dur dur de sortir dans le jardin quand il fait froid ou qu'il pleut pour aller vider les épluchures dans le bac à compost…
Depuis septembre nous sommes dans une nouvelle maison, qui n'était pas équipée de bac à compost. Nous avons rapidement passé commande auprès de la mairie mais en attendant nous jetions toutes nos épluchures dans la poubelle de la cuisine. Pas top…
Nous avons donc repris nos bonnes habitudes. On mets de côté toutes les épluchures de fruits et légumes (sauf les agrumes), les coquilles d'oeufs, le sopalin (non imprimé). J'utilise la poubelle de table Tupperware qui est nickel. Et quand c'est plein, on va la vider dans le bac à compost du jardin. 
Au départ, je mettais le couvercle de la poubelle de table, du coup ça pourrissait plus vite et bonjour les odeurs quand on soulevait le couvercle ! Depuis peu, je ne mets plus le couvercle et aucun problème d'odeur entre 2 allers-retours au bac à compost. 

Et depuis que nous avons installé ce nouveau bac et que nous trions en parallèle les pots de yaourt et le verre de façon plus assidue, nous avons diminué par deux le volume de notre poubelle de cuisine !!


# Les carrés démaquillant et les lingettes lavables

Depuis 3 ans, j'ai remplacé les cotons à démaquiller jetables par des carrés démaquillant lavables. On s'y habitue très vite, c'est hyper facile d'entretien (je les balance dans la machine à laver avec le reste du linge !) et depuis 3 ans j'utilise le même kit ! C'est donc en plus super économique !
J'utilise aussi les lingettes lavables. C'était très pratique lorsque les jum's étaient petits car bonjour la consommation de sopalin lors des repas !!! Et aujourd'hui on s'en sert toujours pour un peu tout et n'importe quoi. L'idéal serait de supprimer l'utilisation du sopalin. En attandant, je l'achète blanc, non imprimé (c'est pas parce qu'il y a des cerises ou des petits chats qu'il essuiera mieux !!!) de façon à le jeter au compost. 

# Le désencombrement

Cela fait 1 an maintenant que j'ai attaqué un désencombrement progressif. 
Encore une fois grâce à une prise de conscience personnelle, un besoin de s'alléger. 
Un grand merci à Diane d'avoir accompagné avec beaucoup de bienveillance et de bons conseils une partie de ce cheminement.
Nous avons bien avancé mais il reste encore beaucoup à faire !
 

Nos nouvelle résolutions

# Stop pub 

Ras le bol que les prospectus passent directement de la boite aux lettres à la poubelle jaune… Quel dommage… Nous allons donc coller un autocollant "stop pub" sur notre boite aux lettres. Depuis le temps que j'en parle.


# Les déchets

J'ai découvert il y a quelques temps, la Famille (presque) Zéro Déchet. Ils sont inspirants, joyeux et plein de bons conseils !
Nous sommes très très loin de leur niveau mais nous avons envie de mettre en application certains de leurs conseils et de s'inspirer de leurs actions.
Et nous commençons déjà à voir les résultats. Grâce au compost et au tri des pots de yaourts, nous avons bien diminué le volume de la poubelle. Avant nous changions notre sac poubelle environ tous les 2/3 jours (sac de 50 litres).
Cette semaine, la poubelle a duré 7 jours !! En période de vacances scolaires (c'est à dire les enfants à la maison et repas pris chez nous midi et soir), changer le sac poubelle 1 fois dans la semaine, ça relève de l'exploit !
On se challenge pour que ça continue. 
L'idéal serait de diminuer encore. Nous nous rendons compte qu'à part un peu de déchets alimentaires, la poubelle est essentiellement rempli d'emballages… Donc on y travaille 🙂
 

# Continuer notre prise de conscience

Ou plus exactement 'l'élévation de nos consciences" (dixit Pierre Rabhi)
J'ai repéré un certain nombre de livres. J'essaye dans un premier temps de voir s'ils sont disponibles à la médiathèque (restons cohérents, pouquoi les acheter ?). Notamment l'incontournable bouquin de Béa Johnson
Nous avons trouvé quelques films sympas aussi.
Je reviens très vite vous en parler. 

# L'alimentation

Nous souhaiterions mieux manger et mieux consommer. Mieux choisir nos aliments, les lieux où nous faisons nos courses.
Moins de déchets (rapport au paragraphe sur les déchets, qu'est ce qu'on jette comme emballage..). Moins de produits bourés de cochonneries. 
Nous avons commencé le repérage des maraîchers, producteurs, etc.. autour de chez nous. 
Je teste quelques magasins bio également. Pas uniquement pour le bio car si ça vient du bout du monde, c'est moyen… Mais également pour les ingrédients permettant de réaliser produits ménagers et cosmétiques maison, ainsi que les produits en vrac. 

En parallèle, nous nous sommes lancés un défi (ouais je sais, on s'amuse bien !!) : une semaine végétarienne par mois.
On peut trouver plein de recettes super sympas. Parfois même les enfants ne se rendent pas compte qu'il ne s'agit pas de viande :-).  Du coup, même pendant les semaines "omnivores", il n'est pas rare que l'on cherche des ingrédients de substitution à la viande.

# Les produits cosmétiques et produits ménagers

Le déclic s'est situé là en fait.
A force de lire les billets de Marie-Laure concernant les produits clean ou pas clean, j'ai réalisé la quantité de merdouilles qui composent nos produits de tous les jours… 
Il va donc y avoir un grand ménage dans les produits cosmétiques. Certains seront remplacés par des produits très naturels, d'autres seront faits maison.
Les premiers à "subir" notre ménage : le gel douche, le dentifrice, le démaquillant, la crème de jour et le déo. 

Idem pour les produits ménagers. On commence par remplacer la lessive, le produit multi-usage, le produit pour les toilettes.  
On va jouer les chimistes, ça nous éclate.
Et puis c'est double impact : on protège la planète et notre organisme 🙂
 


Parce qu'il est là notre objectif principal : protéger notre organisme et notre environnement (direct et indirect). 
Mieux manger, moins polluer et moins se polluer, mieux consommer, nous faire du bien et faire du bien autour de nous.
C'est notre nouveau leitmotiv et nous prenons beaucoup de plaisir à y réflechir, trouver des solutions, tester (et ça fait bien marrer les enfants !)

Je reviens donc très vite vous faire des petits bilans.
D'ici là, prenez soin de vous 🙂

 

Des news à la pelle #3

fichier_000-4

(Notez le raccord avec le titre wink)

 

Hellooooo !!

Vous êtes toujours là ???
Non parce que vous auriez pu deserter, vu la date de publication du dernier billet ici !!!!!

Faut dire que ces derniers mois ont été très intenses, promis je vous raconte tout ça très vite.
En attendant quelques news quand même !!

#Les vacances. Ahhh les vacances !!! Je vous en avais parlé à plusieurs reprises (et ici notamment), cet été nous sommes partis camper dans le Finistère Sud. Et c'était vraiment extra ! En plus la météo a vraiment été avec nous, c'était super chouette. Il faut que je vous raconte tout ça, et que je fasse un debrieffing "camper en famille". Si vous ne nous suiviez pas sur la page FB cet été, allez y faire un tour, il y a encore les photos et quelques vidéos (je suis sur Instagram aussi, profil @pat_mimilacocotte). 

 

#La rentrée. Et oui parce que les vacances c'est chouette mais ça ne peut pas durer toujours !
Les petits choux ont fait leur rentrée en moyenne section, toujours dans la même classe et avec une super maitresse, comme c'était prévu ;-). Ils sont toujours aussi contents d'y aller le matin, bien dans leurs baskets. Ca s'est un peu compliqué lorsque Lalie a été malade une journée et que Tintin a du rester seul à l'école. J'ai laissé un titi tout tristounet dans la classe :-(. L'inverse ne se confirme pas par contre. C'est la deuxième journée que Lalie est seul à l'école et Tintin à la maison (il s'est choppé une mononucléose, le bonheur…) et pour lui aucun soucis. Par contre Tintin demande plusieurs fois par jour quand est-ce qu'on va chercher son frère….

Spiderboy est entré en CM1. Et pour lui ça roule. Une maitresse qui a l'air top. Et toujours sa petite bande depuis toutes ces années, ils me font rire 🙂

D'Artagnan attaque une année chargée : la 3ème ! L'année de la mise en place de la réforme du collège, là aussi c'est le bonheur !!! DNB, EPI, stage, etc.. on apprend un nouveau langage !! Il envisage éventuellement des études dans le domaine animalier, donc ce sera un stage au rayon animalerie de Truffaut. Ce n'est pas à mon sens le meilleur endroit pour avoir un contact avec les animaux mais ça reste dans le domaine qui l'intéresse et ça lui plait, c'est le principal. Et de toute façon il apprendra forcément plein de choses. 

 

# Côté sport, c'est le grand néant depuis plusieurs mois !!! 2 opérations et 6 mois sans activité sportive. Je viens d'attaquer les séances de kiné (j'en ai pour 6 mois, gloups..), je vais pouvoir reprendre doucement. Dans un premier temps ce sera surement le vélo elliptique et peut être de la marche rapide. Parfois le running me manque un peu mais je trouverai d'autres alternatives.

 

#Organisation du quotidien. Depuis début septembre nous sommes dans une nouvelle maison. Moins de chambres mais des espaces mieux pensés, une meilleure circulation, une grande pièce à vivre et une immense salle de bain mais une cuisine avec moins de rangements (mais plus lumineuse). Bref, il a fallu trouver nos marques, trouver une chose pour chaque place (et ya encore un peu de boulot !!) mais nous nous y sentons bien ! Là est l'essentiel je pense.
Nous nous sommes éloignés des écoles donc je fais un peu (beaucoup !) le taxi mais j'ai une situation professionnelle privilégiée alors j'en profite. 
Ce fut malgré tout bien fatiguant cette période car nous avons fait beaucoup de tri, beaucoup d'allers-retours à droite à gauche. 

 

#Le blog. J'ai du mal à en faire une priorité (à chaque fois je me dis qu'il y a d'autres choses plus importantes à faire), il faut que j'y travaille car j'aime bien venir vous raconter ma vie 🙂
Surtout que j'ai plein de sujets sur lequels je souhaite écrire. Et ce n'est pas Coco qui me freine, il est plutot le premier à me dire d'y consacrer du temps. Tâchons de prendre de bonnes résolutions 🙂

Tiens en parlant de résolutions, c'est bientôt la fin de l'année et donc les fêtes de Noël. Cette année c'est décidé, on s'y prend de bonne heure pour les cadeaux !! Bon en même temps c'est quasi dans 2 mois !! On a commencé les listes, voire même quelques achats. Je reste confiante !!! je vous dirais ça dans quelques semaines !

Viendra ensuite les (bonnes) résolutions pour l'année 2017. Notre année 2016 fut intense. Mon petit doigt me dit que 2017 va l'être également. Suite au prochain épidose 🙂

Et d'ici là, prenez soin de vous 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Breizh summer 2016 #1

 

Chaque été nous avons la chance de partir en vacances, dans de jolis coins de France, en général dans une location.

Depuis quelques années nous évoquons l’idée de tester des vacances en mode « camping ». Avec l’arrivée de nos fripouilles, nous avions laissé ce projet de côté, préférant un peu de confort avec 2 loulous en bas âge.

 

Mais l’été dernier nous avons pris la décision que ce serait pour l’été 2016 !!

 

En août prochain, nous partirons donc en camping itinérant, dans le Finistère Sud.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Pourquoi le Finistère Sud ?

Je vous l’accorde, ça ne fait pas rêver quand on évoque cette destination !
Et pourtant,  c’est un endroit que nous avions envie de découvrir depuis longtemps.
Déjà, nous sommes fans de la Bretagne (et pas uniquement à cause de mes origines !!). Et quand on voit la richesse de ce coin, les paysages, etc… ça donne envie !

Nous ne sommes pas fan des grosses chaleurs ni des plages bondées comme un RER aux heures de pointe, donc c’est parfait.

Et puis nous avons un pied à terre dans le Morbihan au cas où nous aurions besoin d’une solution de repli. Sait-on jamais !! Donc pour une première expérience de camping en famille, dans une région où la météo peut être incertaine, nous sommes rassurés de savoir qu’on ne serait pas obligés de rentrer chez nous !!

Nous avons estimé que le Finistère entier serait trop ambitieux pour 3 semaines de vacances car nous ne souhaitons pas être frustrés. Nous avons donc choisi de faire le sud cette année.

 

Pourquoi du camping « itinérant » ?

Rapport aux points évoqués ci-dessus : nous n’avons pas envie d’être frustrés, donc nous préférons changer de lieux de campement 3 ou 4 fois, afin de bien découvrir chaque coin et d’y rester le temps qu’il nous plaira. Et puis en cas de météo trop capricieuse, nous pourrons toujours, soit nous « réfugier » dans le Morbihan, soit descendre de quelques centaines de kms.
 

Les préparatifs

Ca va vous faire sourire mais nous préparons ce projet un peu comme si nous partions plusieurs mois ou alors à l’autre bout du monde !
Déjà nous n’avions aucun matériel approprié, il a donc fallu s’équiper.
Et puis nous avons eu envie de préparer un peu notre itinéraire, de cibler les coins que nous avons envie de visiter, de repérer quelques campings (sans pour autant faire trop de réservations pour ne pas être « bloqués »).
Et puis le camping, c’est toute une philosophie de vacances à laquelle nous ne sommes pas forcément habitués.

Mais toute la famille est ultra motivée alors c’est un projet que nous sommes heureux de préparer tous ensemble !!!

 

Le parcours

Ah, passons à la partie la plus intéressante !

Voici idéalement ce que nous aimerions découvrir :

  • la presqu’île de Crozon
  • les Monts d’Arrée
  • Douarnenez et Locronan
  • Quimper
  •  Penmarch et Guilvinec
  • Concarneau et Pont Aven

points d'intérêt

Nous ferons sans doute un passage vers Bénodet et Fouesnant qui semblent être les stations balnéaires incontournables de la région, mais sans toutefois trop nous y attarder.

Au départ nous voulions également visiter Brest et les côtes mais nous n’aurons pas le temps. Encore une fois, nous préférons en voir moins mais ne pas courir après les destinations. Nous n’avons pas 2 mois de vacances !

La Pointe du Raz faisait également partie de nos coups de cœur (c'est d'ailleurs matérialisé sur la carte ci-dessus) mais nous préférons finalement reporter cette escapade en dehors de la pleine saison.

 

Nous aimerions aussi en profiter pour visiter une des nombreuses îles mais nous ne savons pas encore laquelle. Le paramètre budget est à prendre en compte car les traversées sont souvent assez chères, surtout si on veut prendre les vélos…

 

Les campings

Les campings sont très nombreux dans le Finistère !

Pour les passer en revue nous avons utilisé le site http://www.finisteretourisme.com/camping qui propose un découpage par « territoire », ce qui a facilité nos recherches.

 

Le matériel

Comme dit plus haut, il a fallu s’équiper.

Mais ce sera l’occasion d’un autre billet.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

En attendant la suite, je vous laisse découvrir en image ces magnifiques endroits

pont-aven-port_large_rwd

Pont Aven (©Yannick Le Gal)

 

pointe-pen-hir-presqu-ile-de-crozon_large_rwd

Presqu'île de Crozon (©Pierre Torset)

 

concarneau-2_large_rwd-2

Concarneau (©Office du tourisme de Concarneau)

 

quimper_1

Quimper (©http://www.pays-de-bretagne.com/Quimper)

 

 

locronan-brocante_large_rwd

Locronan (©Yannick Le Gal)

 

monts_d_arree_roc_trevezel_reference

Les Monts d'Arrée (©Yvon Boelle)

 

cap-de-la-chevre-1_large_rwd

Presqu'île de Crozon (©P.M.H.A.)

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Des news à la pelle #2

Bon je crois que je détiens le record d'absence sur ce blog : 3 mois et demi sans écrire !

3 mois et demi intensifs, qui nous ont bien occupés et c'est loin d'être terminé !!
Ne pouvant courir plusieurs lièvres à la fois (tout en courant après mes enfants !), mon petit blog a été un peu délaissé.

Je viens donc vous donner quelques news.

L'année scolaire se termine et ça, c'est plutôt une bonne nouvelle !! Un peu ras le bol de batailler pour les devoirs et de râler pour les 3D (Douche, Dîner, Dodo).

Rapport au point précédent, il a fallu régler le casse-tête annuel de l'organisation du mois de juillet. Un peu "gruyère" ce mois de juillet d'ailleurs cette année. Mais ça y est, c'est à peu près calé. Avec notamment un stage foot UCPA pour mes deux grands, pas loin de la maison. Ils étaient très motivés et ça les changera des écrans 🙂

Toujours rapport au premier point, les cadeaux pour les maitresses/atsem sont achetés.
Pour la maitresse de Spiderboy, un chouette tote bag (elle en est fan) de chez Marcel et Lily.
Et pour la maitresse et l'ATSEM  des petites crapouilles, j'ai une fois de plus fait appel à la charmante Alice du blog Sac à Malice et cette année j'ai choisi un ensemble composé d'une trousse et du miroir assorti. 

Qui dit fin d'année, dit bientôt la rentrée (si si je vous assure, ça va arriver vite !!) et donc courses des fournitures scolaires. Cette année j'ai fait très fort puisque j'ai commandé l'essentiel des fournitures il y a……1 mois et demi !!!!
Non je ne suis pas zinzin (je vous entends d'ici !). Il se trouve qu'il manquait quelques trucs aux garçons et que j'avais la flemme de courir les magasins. Je me suis dit que j'allais donc passer une commande sur internet. Mais pourquoi ne pas en profiter pour refaire le plein. Parce qu'on est bien d'accord que chaque année, il y a 80% des fournitures qui sont les mêmes.
Et je suis persuadée qu'il y a un écart de prix entre avril et juillet/aout. Je vérifierai à l'occasion.
Donc j'ai repris les listes de fournitures du début d'année et zou, ça c'est fait !
Il ne restera donc plus qu'à acheter les agendas et les cahiers/classeurs demandés dans les listes.

Il reste 1 mois et demi à patienter avant le départ en vacances et nous avons bien hâte !!
Cette année ce sera l'aventure ! Je vous en parle très vite dans un prochain billet 🙂

Les loulous sont en pleine forme. Une année scolaire qui se termine avec un record d'absentéisme chez le médecin !!!! Mais comme il me dit souvent, ils ont déjà assez donné 🙂
4 garçons on est d'accord que ça déménage mais on se régale de leur relation et nous passons vraiment de bons moments.
Et puis, y'à pas à dire, la vie est plus facile quand les petits le sont un peu moins 🙂

Je vous parle très bientôt de nos vacances d'été.
D'ici là, portez vous bien 🙂

Fichier_001-2

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

2 ans !!

 

clouds-468073_960_720

Le 5 mars 2014 je publiais le premier billet sur le blog !

Une nouvelle aventure commençait. Je ne savais pas bien où je mettais les pieds, combien de temps ça allait durer, si des personnes allaient me lire. Mais ça n'avait pas trop d'importance, j'avais envie de le faire. Et je ne regrette rien !

Je ne publie pas autant de billets que je le souhaiterai (manque de temps et d'organisation) et ce ne ne sont pourtant pas les idées qui me manquent ni les sujets propices à blablater !!!

Ne me demandez pas combien il y a de lecteurs par mois, quels sont les billets qui ont rencontré le plus de succès : je ne sais aboslument pas comment on gère les stats d'un blog !!!!

Mais qu'importe, ce petit blog fait partie de notre vie et je compte continuer à en prendre soin 🙂

D'ailleurs si vous avez envie de relire quelques anciens billets, ne vous privez pas : on parle un peu de tout par ici !S

Si vous avez envie que certains thèmes soient abordés, j'étudie toute suggestion 🙂

Et surtout, un grand merci à vous, fidèles lecteurs ou anonymes de passage. Merci pour votre sympathie et votre bienveillance.

A très vite !

 

Si vous voulez relire le billet du premier anniversaire

 

Week-end thalasso à Cabourg

En 2012, Coco m'a fait un cadeau extraordinaire pour mon anniversaire : un week end thalasso à Granville avec ma copine Laetitia ! Autant dire que 3 mois après la naissance de Lalie et Tintin, ce cadeau tombait merveilleusement bien. 
2 mois plus tard, je savourais ce premier séjour en thalasso de ma vie !

Mais le deuxième effet kiss cool, c'est qu'une fois qu'on y a gouté, on a qu'une seule envie : y retourner !!!!

D'autres week end ont donc suivi. Deauville, Ouistreham et le dernier en date : Cabourg.

Et là je crois que j'ai atteint le super extra !

Bon déjà, je suis love de Cabourg (je vous en ai déjà parlé là) alors forcément je ne suis pas hyper objective.
Mais après 4 centres différents on finit par avoir ses petites exigences, ses préférences et donc son avis. 

A Cabourg, c'est un centre Thalazur. Déjà on est dans la valeur sûre. En plus il est très récent (ouvert en janvier 2013).
Je vous fais découvrir ?

♦ Accès

Habitant dans l'Ouest Parisien, Cabourg est une destination idéale pour moi puisque située à 2h en voiture !
La Thalasso est un peu excentrée du centre ville mais accessible à pied malgré tout (environ 15 minutes à pied)
Il y a un très grand parking privatif. 

 

♦ L'Hôtel (Les bains de Cabourg****)

Elément vraiment appréciable lorsqu'on part en thalasso : l'hôtel attenant. C'est le cas à Ouistreham également mais à Deauville par exemple il n'y a pas d'hôtel. Et franchement pouvoir se balader toute la journée en peignoir si on le souhaite, pouvoir retourner se changer ou récupérer quelque chose dans sa chambre, c'est super confortable !

Comme nous sommes arrivées avant l'heure de mise à disposition des chambres, nous avons pu laisser nos sacs à la bagagerie et profiter de l'espace balnéothérapie dès le matin. 

Cet hôtel est magnifique. J'aime beaucoup son architecture.
On peut choisir : vue sur mer, vue latérale mer et vue jardin (et parking par conséquent). Le prix varie en conséquence évidemment. 
La formule que nous avions choisi incluait une chambre Premium (vue jardin) mais par un heureux hasard, nous nous sommes retrouvées dans une chambre avec vue latéral mer. Magnifique  !!
Toutes les chambres sont équipées d'un beau balcon avec mobilier. Elles sont spacieuses, propres et la salle de bain est tip top aussi. Nous étions concquises !

L'hôtel dispose également d'une piscine extérieure d'eau de mer chauffée. Un vrai régal !
Il y a un restaurant et un bar. Nous n'avons testé aucun des deux, préférant dîner en ville ou déjeuner sur la plage. Le buffet du petit déjeuner est parfait, avec tout ce que l'on peut attendre (y compris des produits bio ou sans gluten, quelques produits à base de lait végétal également), avec des produits locaux.

Hotel Les Bains.001

intérieur hotel.001

chambre.001

balcon chambre.001

 

♦ L'espace Marin et l'espace Détente

Attaquons les choses sérieuses parce que c'est bien cela qui nous interesse !!

Comme à l'hôtel, très bon accueil. Les vestiaires et l'espace cabine/douche permettent de se changer et de laisser quelques affaires (casiers à code) lorsqu'on ne séjourne pas à l'hôtel ou si on vient à la journée (ou comme nous, si on arrive avant que la chambre soit libre). 

Comme c'est en général de coutume, on nous remet 
– un peignoir (qui peut être changé une fois par jour)
– une serviette (qui peut être changée autant de fois qu'on le souhaite, ce qui est très utile. Voir mes conseils plus bas)
– un sac 
– un gobelet (à conserver pendant son séjour) pour profiter de la tisanerie à discrétion ou des fontaines à eau
– le planning des soins (lorsqu'on part à 2, les plannings sont souvent conçus de manière à avoir des soins au même moment ou presque). Voir plus bas pour le détail des soins
 

Au centre Thalazur de Cabourg il y a deux espaces en accès libre : l'espace marin et l'espace détente

L'espace marin

On y trouve un grand bassin d'eau de mer chauffée, avec un jacuzzi, un couloir de marche à contre courant, des jets variés et le top du top : des aquabeds. De véritables banquettes dans l'eau, face à la grande baie vitrée, je vous laisse imaginer !
Tout autour du bassin, de nombreux "transats" mais ils ne nous ont servi qu'à poser nos affaires !
Et bien entendu, porte-manteaux et douches (on ne calcule d'ailleurs même plus le nombre de douches prises à la fin de la journée !) car on se douche avant ET après avoir été dans l'eau. 

L'espace détente

Il regroupe : un sauna, et trois hammams (2 tièdes et 1 chaud). Des douches et porte manteaux à disposition bien sûr (pareil que précedemment, on se douche avant ET après le sauna ou le hammam), et au milieu de cet espace : une cascade de glace pilée pour se rafraîchir !
Le petit plus : un programme d'aromathérapie dont les senteurs diffusées changent tous les jours.
On trouve également une salle de repos avec un accès à une terrasse. Le tout équipé de banquette et de plaid.
Il y a aussi un espace cardio/fitness mais curieusement, nous n'y sommes pas allées !!


♦ Les soins

Pour notre week end nous avions opté pour la formule "Découverte Thalazur" qui comprenait 1 nuit d'hotel, le petit dejeuner, 1 modelage et 3 soins d'hydrothérapie (c'était une promotion particulière. Normalement il n'y a que 2 soins dans cette formule). Que ce soit pour le modelage ou les soins, nous avions à choisir entre plusieurs prestations.

le modelage : modelage détente ou sous fine pluie d'eau de mer.
Notre choix a été hyper rapide : le massage sous la fine pluie d'eau tiède c'est extra ! On est allongé sur le ventre, sur une table de massage recouverte d'une protection plastifiée. Au plafond, une rampe horizontale avec plusieurs sorties de jets fins et de l'eau tiède. Une gentille dame (qui n'a pas peur d'être mouillée !) nous offre un agréable massage ! (comme souvent pour les modelages, un string jetable est fourni).
 

les soins d'hydrothérapie. Dans notre formule, il fallait choisir 3 soins parmi les 6 proposés. Ayant eu une expérience peu concluante la première année avec un enveloppement d'algue, ce type de soin est immédiatement mis de côté !! Nous avons opté pour : le bain hydromassant et la massothermie.

Autant nous connaissions bien le premier (qui est l'un de nos "chouchoux"), autant le deuxième était une nouveauté pour nous.
Pour ceux qui connaissent l'hydrojet, c'est le même principe sauf que ce sont des pierres chaudes à la place de l'eau !

Quelques explications : la massothermie et l'hydrojet sont des soins "secs" (pas de contact avec l'eau). Pour l'hydrojet, on est allongé sur un matelas d'eau. La gentille dame lance le programme et zou c'est parti pour un massage extraordinaire, de la tête au pied ! 
La massothermie c'est le même principe sauf que ce sont des pierres chauffées à la place de l'eau.
Le tout a lieu en général dans une cabine agréable, plongée dans la pénombre, avec senteurs relaxantes et musique de fond. Autant vous dire que c'est le bonheur absolu !!

Quant au bain hydromassant, il s'agit d'une grande baignoire remplie d'eau de mer chauffée (entre 34 et 37 dégrés), dans laquelle sont versés des cristaux de sel marin (il peut s'agir aussi d'huiles essentielles dans certains centres). Le programme est lancée, les jets se mettent en route (ils vont et viennent des pieds jusqu'à la nuque) et c'est parti pour un grand moment de détente !


Les autres soins proposés
l'hydrojet. Comme on l'a vu plus haut, il s'agit d'un matelas d'eau chaude équipé de jets à pression. Il y a souvent plusieurs programmes au choix.
la douche à jet. L'image que l'on a souvent, c'est une lance type karscher (oui je sais, je vous vends du rêve !!). Pour ce soin on est debout, face ou dos au mur (avec de quoi se tenir parce que parfois ça dépote !) et la gentille dame projette un jet puissant sur des zones bien précises, en variant l'intensité selon le ressenti et l'objetctif du soin (pour améliorer la circulation par exemple ou raffermir). J'ai essayé ce soin deux fois. Ce n'est clairement pas mon préféré car il n'est pas assimilé, pour moi, à un moment de détente. Par contre je suis très convaincue par son efficacité si on en bénéficie sur plusieurs séances (lors d'une cure un peu plus longue par exemple). 
l'enveloppement d'algue. Essai absolument pas concluant lors de notre premier séjour en thalasso. Inconfort et démangeaisons : nous avons du faire tout enlever avant la fin !! Et puis je ne trouve pas ça agréable du tout. Je crois que je préfère encore la douche à jet !!! En résumé, le corps est recouvert avec une préparation un peu chauffée, à base d'algue et ensuite entouré d'un film (style film alimentaire) et on pose. Les vertus sont très certainement positives mais ça ne m'a pas plu du tout !
la thalaxion. Je ne connais pas du tout ce soin. Selon la description il s'agit de jets avec des variations de température. Sans doute très agréable aussi et tonifiant !

Il y a beaucoup d'autres soins d'hydrothérapie, des modelages à la carte (comme ceux pratiqués en institut de beauté, que l'on appelle communément "massages"), des gommages, des soins du visage, des soins minceur ou anti-âge, des consultations, des soins esthétiques (épilation, soin des mains ou des pieds). On peut opter pour des prestations à la carte ou dans une formule (1 jour à 6 jours et plus) ou encore avec un abonnement. Les solutions ne manquent pas ! Et bien entendu une boutique est à disposition, comme c'est souvent le cas dans tous les centres de thalasso. 
 

vue de la promenade.001

♦ Le prix

Pour cette formule, nous avions payé 208 euros chacune pour 1 nuit d'hôtel (4 étoiles !), le petit dejeuner buffet, 3 soins d'hydrothérapie et 1 modelage. Avec accès à l'espace marin et détente les 2 jours.
J'ai la chance d'y retourner cette année mais la formule a changé et ce sera donc 232 euros par personne (avec 1 soin d'hydrothérapie en moins). C'est une vraie parenthèse pour moi et je suis très contente de pouvoir me l'offrir tous les ans (et puis ça s'anticipe donc on peut mettre un petit peu d'argent de côté tous les mois)

 

►►►► MES CONSEILS ►►►►

Après 4 expériences, voici quelques recommandations ou astuces

prévoir 2 maillots de bain dans sa valise. On passe beaucoup de temps dans l'eau, certes, mais pas que. Il nous arrive de nous habiller aussi (si si !) pour manger ou se balader un peu. L'après midi ou le lendemain matin, c'est toujours plus agréable d'enfiler un maillot de bain sec (le séchage dans la salle de bain de la chambre n'est pas optimal)

– personnellement j'ai horreur d'enfiler un peignoir quand je suis mouillée (oui je sais je ne suis pas très logique !) et encore plus, d'enfiler un peignoir mouillé !!! Quand je passe d'un espace à un autre, je prefère donc me sécher au maximum avec ma serviette et enfiler mon peignoir qui m'empêche surtout d'avoir froid. Je fais changer régulièrement la serviette dans la journée
Le maillot de bain étant mouillé, le peignoir fini par l'être un peu aussi mais raisonnablement. Et quand je "barbote" je le fais sécher à l'envers sur le transat ou le porte manteau. Certaines cabines de soin ont parfois des sèche-peignoirs chaufffants !

penser à sa paire de tong. Pas les jolies sandales à strass pour la plage l'été ou celles en cuir. On peut les choisir jolies mais il faut surtout qu'elles supportent l'eau. Certains centres en fournissent (se renseigner au préalable)

prévoir un magazine ou un petit bouquin si l'on veut profiter de l'espace détente ou d'une terrasse. Ce conseil vaut surtout si on est seul (pendant le soin de sa copine par exemple !), parce que sinon on papote beaucoup 🙂

– maillot 1 pièce ou 2 pièces ? Question de goût mais personnellement je prefère aller en Thalasso avec un maillot 2 pièces car, encore une fois, on est tout le temps mouillé, le maillot 1 pièce ça ne doit pas être très agréable…

– certaines formules incluent des cours collectifs et notamment une séance d'aquagym. Prévoyez dans ce cas un maillot de bain avec un bon maintien parce que sauter partout avec un haut de maillot qui ne tient pas grand chose, c'est pas l'idéal !

– prévoir une tenue de sport et des baskets si on compte profiter d'un espace fitness/cardio

– prévoir un fouta ou une petite serviette si on prévoit d'aller se poser un peu à la plage

– enfin, il y a régulièrement des promotions, il ne faut donc pas hésiter à glaner les bonnes affaires

plage.001

ciel.001

►►►► Où manger ? ►►►►

Je peux vous conseiller 3 restaurants :

Le Baligan : spécialités de poissons. Tout est très frais et extrêmement bien cuisiné ! Il faut avoir un peu de temps devant soi car le service est un peu long. La réservation est conseillée. Allez-y les yeux fermés !

la Crêperie des Oursons. Un tout petit restaurant super joliment décoré avec plein de petits nounous partout ! Des crêpes excellentes, patronne et serveuse adorables, et les enfants sont les bienvenus ! Pas de réservation, il faut y aller de très bonne heure !!

Le Biquet's. Restau avec vue sur la mer ! On y accède par la promenade Marcel Proust. Un excellent rapport qualité/prix. 

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

J'espère vous avoir permis d'en savoir un peu plus sur les courts séjours en Thalasso, notamment celle de Cabourg et surtout vous avoir donné envie de tester à votre tour !

Si vous avez des questions, n'hésitez pas ! Et si vous avez la chance de partir (ici ou ailleurs), partagez vos impressions à votre retour.

 

Tous les liens :

Thalazur Cabourg
Hôtel Les bains de Cabourg

Le Baligan
La crêperie des Oursons
Le Biquet's
 

 

Les Enfoirés !

Fichier_005

Les Restos du cœur et moi c'est une histoire qui a plus de 20 ans. 

Chaque année c'est un rdv immanquable et un rituel immuable : on regarde le concert en famille à la télé et le lendemain on court acheter le dvd. 

J'ai une affection particulière pour cette cause. Tout comme pour Coluche. Histoire familiale assurément. Ce type me touche

Et j'aime cette initiative (même si je préférerai qu'elle n'ait pas à exister)

 

En 2005 j'ai assisté pour la première fois au concert. Un très bon souvenir. 

En 2013, j'y suis retournée en famille. Plus d'artistes, plus de décors à mettre en place. Le concert a duré presque 5h ! Mais que de chansons, de costumes, de sketches et surtout des interludes non diffusés à la télé ! Des artistes qui viennent chanter un de leur grand titre pour nous faire patienter. Parfois des duos improvisés. Ce sont véritablement des moments privilégiés. 

Et aux détracteurs qui critiquent le prix du billet, je leur demanderai qu'ils me citent un seul concert identique pour ce prix là !! C'est ni plus ni moins cher qu'une place de concert "traditionnel" dans une salle identique. Mais avec autant d'artistes, de décors et de costumes, ce spectacle n'a pas son égal. 

Je peux comprendre bien entendu qu'on ne soit pas fan de ce concept ou de ces artistes. Mais il faut être objectif concernant le rapport qualité/prix !!!!

Fichier_003

Il y a 10 jours, j'ai eu la chance d'y assister une nouvelle fois, uniquement en compagnie de D'Artagnan (le seul courageux de la famille qui est enjoué de m'accompagner à un concert aussi long !!!) 

Et au delà de l'ambiance, de la fête, de la musique, j'ai avant tout passé une formidable soirée avec lui. 

 

Ce genre d'occasion est assez rare donc d'autant plus appréciable. 

Et j'ai vraiment profité à fond de cette soirée. 

Il m'a fait un cours sur Snapchat (qui m'a valu un fou rire incroyable dans le train !) on a pris des selfies que mon amour propre m'interdit de publier ici ! Bon allez juste une, parce que c'est vous !

Fichier_001

On a sauté dans les escaliers comme des gosses en rigolant de nos bêtises, on s'est couru après dans les rues de Paris, on a mangé nos sandwichs assis parterre dans la fosse de Bercy, on a dansé, chanté, fais les andouilles quand la caméra passait au dessus de nous. De vrais enfants !

 

Nous sommes partis avant la fin comme je l'avais un peu imaginé (parce que 5h debout dans la fosse c'est hard) mais qu'importe, tout ce qu'on a pris etait bon à prendre. Merci à mon chéri de nous avoir permis, une fois de plus, de participer à cette fête. 

 

J'ai (presque) 42 ans et 4 enfants. Mais ce soir-là j'avais 13 ans et que c'était bon !

 

Et comme ils disent "On compte sur vous !"
http://www.restosducoeur.org
(les 11 et 12 mars, il y a une collecte nationale et ils ont besoin de bénévoles)